PERP

 

Devant la mutation démographique et les difficultés financières des systèmes sociaux, il est apparu inévitable de renforcer la retraite classique par répartition (les actifs payent pour les retraités du moment) par une dose de capitalisation (où l'individu épargne pour sa propre retraite à venir).

Ainsi la loi sur les retraites du 21/08/2003, dite loi Fillon, a institué, le PERP (Plan d'épargne retraite populaire) et sa version collective, accessible dans le cadre de l'épargne salariale, intitulée Perco (Plan d'épargne retraite collectif).

 

 

NOS PARTENAIRES :

 

 

SURAVENIR VIE PLUS (GROUPE CREDIT MUTUEL) LE PERP 0% DE FRAIS SUR VERSEMENTS

PLAQUETTE
PLAQUETTE.pdf
Document Adobe Acrobat [163.5 KB]

 

SWISS LIFE

PLAQUETTE
PLAQUETTE.pdf
Document Adobe Acrobat [370.8 KB]

 

 

 

QUELQUES RAPPELS SUR LE PERP

 

Les 7 bonnes raisons de souscrire au PERP

Avant de souscrire, il est indispensable de définir avec précision vos objectifs et de vérifier l'adéquation du placement choisi avec vos objectifs et également avec votre situation personnelle et patrimoniale.

  1. Le PERP (Plan d'épargne retraite populaire), la meilleure façon de compenser la baisse inexorable des pensions de retraite.

Seule votre épargne individuelle pourra compenser votre perte de revenus à la retraite. Le PERP répond ainsi parfaitement à cette problématique en vous procurant un revenu viager à la retraite.

  1. Le PERP, un placement intéressant pour les contribuables fortement imposés.

Vos cotisations étant déductibles de votre revenu imposable (et génèrent donc une économie d'impôt), vous avez tout intérêt à souscrire au PERP si vous êtes imposé à une tranche marginale élevée. A ce titre, la mise en place en 2011 d'une nouvelle tranche d'imposition de 45 % pour les hauts revenus renforce l'impact fiscal du dispositif pour les personnes concernées.

  1. Le PERP, un placement qui échappe au plafonnement des niches fiscales.

Les déductions de cotisations PERP (et Madelin) ne sont pas considérées comme des niches fiscales car elles relèvent du droit commun. Ces cotisations ne sont donc pas concernées par le plafonnement de ces niches.

  1. Le PERP, une possibilité de récupération en capital à hauteur de 20 %.

Depuis le 1er janvier 2011, le PERP permet de sortir à hauteur de 20 % en capital lors du départ à la retraite.

  1. Le PERP peut être débloqué immédiatement dans 5 cas exceptionnels.

Certaines situations permettent de débloquer par anticipation les sommes investies dans le PERP :

  • décès du conjoint ou du partenaire de pacs ;
  • surendettement ;
  • expiration des droits aux allocations de chômage à la suite d'un licenciement ;
  • cessation d'une activité non salariée à la suite d'une liquidation judiciaire ;
  • invalidité 2ème ou 3ème catégorie, absence d'un contrat de travail deux ans après le non-renouvellement d'un mandat social.
  1. Le PERP, une possibilité de sortie en capital, en cas de 1er achat de résidence principale.

Les adhérents du PERP pourront récupérer à la retraite la totalité de leur épargne sous forme de capital en cas de première acquisition de leur résidence principale.

Sont considérées comme primo accédant les personnes qui, au jour de la demande de liquidation de la rente, n'ont pas été propriétaires de leur résidence principale au cours des deux dernières années précédant celle de la liquidation.

  1. Le PERP, un placement exonéré d'ISF, au moins en phase d'épargne !

Pendant la phase d'épargne, les sommes accumulées sur un PERP ne sont pas prises en compte pour déterminer le patrimoine taxable à l'ISF puisque ce type de contrat ne comporte pas de valeur de rachat.

Pendant le service de la rente, le capital constitué échappe à l'ISF à condition que le contrat ait été alimenté par des versements périodiques et échelonnés sur 15 ans au moins ; sauf pour les PERP ouverts avant le 31 décembre 2010.

Les avantages du PERP

  • Un placement ouvert à tous
  • Une déduction à 100 % des cotisations du revenu imposable, dans les limites légales, hors plafond des niches fiscales, qui minore l'effort d'épargne réel
  • Il n'y a pas d'obligation de versements réguliers contrairement à un contrat Madelin par exemple
  • Une exonération de prélèvements sociaux et d'ISF en phase d'épargne
  • Une offre financière large permettant d'accéder à un fonds garanti en euro ainsi qu'à toutes les catégories de SICAV/FCP, voire à des SCPI
  • Un revenu garanti à vie lors de la retraite avec la possibilité de protéger son conjoint et ses proches
  • Une sortie possible en capital à hauteur de 20 % lors de la conversion en rente.

Les inconvénients du PERP

  • Epargne indisponible avant l'âge de la retraite, sauf accident de la vie (décès du conjoint, invalidité, liquidation judiciaire, fin de droit aux allocations chômage, surendettement…)
  • Sortie en rente viagère obligatoire pour au moins 80 % des capitaux constitués
  • Rente imposable comme les pensions de retraite au barème de l'IR + prélèvements sociaux après abattement de 10 %
  • Tous les contribuables ne sont pas égaux devant le PERP. En effet, s'agissant d'une déduction des cotisations du revenu imposable, seules les personnes imposées à une tranche marginale élevée bénéficient efficacement du dispositif PERP

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© delta consulting international